En détail

Choisir la forme d'un escalier

Choisir la forme d'un escalier

Un escalier a généralement un but à la fois fonctionnel et esthétique. Sa forme notamment peut donner un cachet tout particulier à la pièce qu'il occupe. Mais justement, comment bien choisir la forme d'un escalier ?

Les différentes formes d'escaliers

Pour se rendre ponctuellement au grenier, un simple escalier escamotable est de rigueur. L'accès à une mezzanine sera parfaitement assuré par un escalier en échelle de meunier, pratique et économique. Pour un accès à l'étage supérieur, l'escalier droit à une seule volée est le plus simple et le moins cher à réaliser. Il dispose en outre de marches bien droites et régulières. Les escaliers tournants, comme l'escalier ¼ tournant, à deux volés, ou l'escalier 2/4 tournants à trois volés, sont faciles à loger dans un angle mais présentent des marches en angle, plus étroites à l'intérieur qu'à l'extérieur. Reste enfin l'escalier en spirale : visuellement très agréable, mais peu pratique, c'est aussi la forme d'escalier la plus coûteuse à réaliser et la moins sécurisée en présence de personnes âgées ou de jeunes enfants.

La forme d'un escalier dépend aussi de la pièce

Différents facteurs de la pièce vont vous aider à déterminer la forme idéale de votre escalier, tels que les murs environnants le futur escalier et la position des ouvertures dans la pièce. Mais le facteur le plus important à prendre en compte pour choisir la forme de votre escalier, est la surface de votre pièce. Il faut en effet prévoir de 4 à 6 m2 de surface au sol selon la forme de l'escalier, sachant que l'escalier droit est le plus gourmand en place. Il vaudra donc mieux opter pour un escalier tournant si l'espace disponible est restreint ou encore un escalier circulaire pour les plus petites pièces : 1,20 m de diamètre seulement pour certains modèles à vis. Pour cette taille malheureusement, n'espérez pas pouvoir monter un meuble par l'escalier.