En détail

Construire une maison passive

Construire une maison passive

Le chauffage des maisons standards ne sert qu'à compenser les pertes de chaleur. Avec les techniques actuelles, il est possible d' " étanchéifier " sa maison pour la rendre passive. Ainsi, la chaleur du soleil et celle dégagée par les résidants suffisent à maintenir la température idéale en été comme en hiver.

Maison passive : définition

Une maison " passive " est une habitation qui réduit ses dépenses d'énergie de chauffage de 80% par rapport à une maison neuve construite selon les normes allemandes d'isolation thermique de 1995. Depuis le Grenelle de l'environnement, le label officiel français est appelé Haute qualité environnementale (HQE). Une maison passive coûte entre 7 et 15 % de plus qu'une maison traditionnelle mais ce surcoût est rapidement amorti grâce aux économies sur la facture de chauffage.

Maison passive : isolation

L'une des bases de la maison passive est l'isolation thermique. Il s'agit surtout d'éviter les ponts thermiques : les endroits où la chaleur se dissipe plus rapidement qu'ailleurs (embrasures des portes, fenêtres, etc.). La première solution est de réduire au maximum ces ponts thermiques. Par exemple, pour les fenêtres, le triple vitrage est conseillé. Là où une maison traditionnelle utilisera 10cm d'isolant, une maison passive en nécessite 30 ou 40. L'isolation à base de cellulose ou de bois apporte un meilleur confort en été.

Maison passive : le chauffage

L'énergie solaire est principalement captée par les vitrages de la maison. Il faut donc les installer sur la façade Sud qui bénéficie du plus de l'ensoleillement. Pour éviter une surchauffe trop importante, pensez à installer des persiennes, des auvents, ou, encore mieux, des protections végétales. Avec une maison passive, l'air est renouvelé mécaniquement. Il est aspiré de l'extérieur et chauffé par l'air chaud expulsé venant du rejet de ses résidents et des appareils électroménagers.