Commentaires

Faire l'entretien du sisal

Faire l'entretien du sisal

Fibre naturelle et plutôt esthétique, le sisal demande quand même un certain entretien. Quelques précautions sont à prendre pour ne pas détériorer son revêtement de sol.

Le sisal ne supporte pas l'eau

Quel que soit l'état de saleté de votre revêtement en sisal, il est absolument impensable de mettre de l'eau sur les fibres. D'autres techniques existent pour contourner cette exigence. D'abord, des produits en poudre peuvent être trouvés et appliqués, par exemple de la Terre de Sommières, qui peut éventuellement être remplacée par de la farine ou du talc. Des shampooings secs sont aussi disponibles pour ce genre de fibres. Si, par accident, de l'eau tombait sur le sisal, avec un verre qui se renverse par exemple, il est indispensable d'éponger le plus profondément possible. Avec une éponge sèche ou une feuille d'essuie-tout, le principe est de retirer la plus grande quantité de liquide entre les tresses. Puis, avec un sèche-cheveux, il est conseillé de chauffer le sisal pour finir l'assèchement de la surface. Pour cette dernière action, il est conseillé de sécher de la périphérie du tapis vers le centre. Par contre, si une tâche apparaît sur le revêtement, en plus des produits en poudre, un tissu propre peut être posé puis chauffé avec un fer à repasser.

Faire l'entretien du sisal : attention à la poussière

En plus de l'eau, la poussière est la deuxième menace qui pèse sur un revêtement en sisal. Pour éviter que les fibres deviennent un calvaire pour les personnes allergiques, il est important de passer régulièrement l'aspirateur sur le sisal et de ventiler la pièce où il se trouve. Il est conseillé d'avoir un aspirateur assez puissant pour passer entre les fibres, parfois très serrées. De temps en temps, un shampouinage complet peut être réalisé avec un produit spécial.